L’AMI D’ATHÈNES

Pièce chorégraphique – danse, slam, musique, bruitage et vidéo

Le projet L’ami d’Athènes est né grâce à l’invitation de Julie Krezschmar faite à Haïm Adri dans le cadre des Rencontres à l’Echelle aux Bancs Publics à Marseille en 2011, lui proposant un texte de Kamel Daoud, La préface du Nègre.

Ce texte fait écho aux questions mises en jeu dans le travail de Haïm Adri depuis 2001 sur le lien entre mémoire et identité, entre le soi et le collectif.

Dans L’ami d’Athènes, Kamel Daoud place son récit dans l’imagination d’un athlète engagé dans une course aux jeux olympiques et exprime l’urgence de la pensée
qui est aussi celle de la vie. Car si son coureur court, c’est pour échapper à tout ce qui fige la possibilité du présent et du devenir.

Fugue, fuite, sa course n’a pas pour but une ligne d’arrivée ni même un horizon concrètement espéré :
il court parce que c’est peut être la seule issue de ses pensées et de sa vie.
Il court, et au rythme de sa respiration, et synchronisé à l’allure de ses pas,
il scande pensées et images de son histoire.

Dans ce texte, la course est une course « mythologique », une course sans fin, comme une danse en transe, une danse exutoire, une danse de délivrance.
L’intention de cette pièce est de mettre en jeu cette situation jubilatoire et profonde, de donner corps à cette voix qui court, comme à ce corps épris de cette folie de la fuite en avant.

Nous sommes aujourd’hui aussi à la recherche de partenaires financiers pour développer ce projet.
Nous comptons fortement sur les acteurs qui jusqu’à présent ont manifesté un intérêt pour notre travail et souhaitent continuer à construire des projets ensemble :

Le festival « Danse dense », La Scène Nationale de Niort, la Scène Nationale de Mulhouse, le festival « Les Éclats Chorégraphiques », le CND à Pantin…

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Cie Sisyphe Heureux

114 bvd Gabriel Peri
94500 - Champigny-sur-Marne
tél. 01 47 06 23 03